La plateforme de La Mède a été construite pas Total en 1935. Elle est située sur les communes deChâteauneuf-les-Martigues, dans le quartie de La Mède.
• En 2015, le site perdait chaque année plus de 100 M€ depuis 5 ans malgré des investissements d’1 milliard d’euros ces 10 dernières années (pertes liées aux surcapacités du raffinage européen, à la baisse de la demande en produits pétroliers / au manque de débouchés / manque de compétitivité du site)

• Pour redonner un avenir industriel à La Mède, Total a décidé de transformer le site en investissant 275 millions € pour créer la première bioraffinerie française, de taille mondiale qui produira 500 000 tonnes/an de biodiesel de type HVO à horizon 2018.

• Le projet peut être divisé en 4 axes principaux :

1- Un projet industriel constitué d’une bio-raffinerie pour répondre à la demande croissante en biocarburants (traitement de brut arrêté définitivement mais conservation d’1/3 des installations pétrolières). Certaines unités sont modifiées, d’autres créées, dont une unité de production de 50 000 m3 d’AdBlue (l’AdBlue est un additif qui permet des réduire les émissions d’oxydes d’azote des poids lourds. Il sera obligatoire à partir de 2017 pour les diesels légers).
Par ailleurs, l’activité de jet fuel pour l’aviation civile sera développée. Total en est le seul producteur en France et vise 30 % du marché européen.

2- Une plateforme de logistique et de stockage (diesel, essences, jet fuel, fuel domestique) d’une capacité d’1,3 million de m3.
Elle contribuera à l’activité du Grand Port Maritime de Marseille.

3- Une ferme solaire dotée de la technologie SunPower d’une capacité de 8 MW (= besoin en électricité d’une ville de 13 000 habitants).

4- Une école de formation sur installations réelles, Oleum Sud, en partenariat avec IFP Training. Elle sera complémentaire de celle de Dunkerque car orientée notamment sur les métiers de l’Exploration-Production et le développement des activités digitales.
Il n’en existe que quelques unes au monde de ce type. 2 000 personnes par an pourront y être formées.

• La transformation de la plateforme de La Mède s’inscrit dans une dynamique d’avenir, en phase avec la volonté du groupe de prendre une part active au développement des énergies renouvelables, notamment de la biomasse, compléments indispensables aux énergies fossiles pour assurer les besoins de demande en énergie tout en maîtrisant les émissions de CO2.

• Un volet social exemplaire :

1- En ce qui concerne les salariés :
• Sur les 430 postes, 250 maintenus sur la plateforme
• Aucun licenciement et pas de mobilité géographique contrainte
• Pour moitié des départs en retraite et pour moitié des offres de postes au sein du Groupe
• La décroissance des effectifs se fera progressivement entre 2015 et 2020
• Les nouvelles affectations ont été annoncées en juin 2016 : à ce jour, 100 % des propositions ont été acceptées.

2- En ce qui concerne les sous-traitants et les partenaires :
• Nous allons continuer à approvisionner Naphtachimie.
• L’activité portuaire va être maintenue grâce au développement d’une plateforme logistique et de stockage.
• Au-delà des nouvelles activités développées dans le cadre du projet, nous accompagnerons spécifiquement nos partenaires contractants, comme nous l’avons fait à Dunkerque et à Carling, pour maintenir l’irrigation du tissu économique.

3- Une convention volontaire de développement économique et social d’un montant de 5 millions d’euros (signée en février 2017 avec l’Etat, la région PACA et la métropole Aix-Marseille-Provence) soit 5 fois plus qu’une convention de revitalisation classique. La convention prévoit plusieurs modes d’intervention, parmi eux :
• Des initiatives en faveur de l’emploi
• L’appui à la structuration de plateformes industrielles (PIICTO)
• L’aménagement des terrains de la plateforme TRF La Mède
• Le soutien à l’implantation de projets industriels sur le bassin de l’Etang de Berre Fos sur Mer
• Des subventions à la réalisation de projets d’entreprises
• Le soutien aux entreprises de sous-traitance
• Une antenne de Total Développement Régional sur le site de La Mède
• Le soutien à la recherche et à l’innovation